Hub Actu

Le permis de conduire international

Le permis de conduire international n’est pas un permis ; c’est la traduction du permis national. En conséquence, il n’a aucune valeur présenté seul, il doit être présenté avec le permis national.

Au retour en France, si on n’a jamais eu de permis français, mais que le permis étranger est échangeable, il faut faire la demande de permis de conduire international auprès de sa préfecture dans le délai de 1 an à compter du retour. On peut, dans ce délai, circuler avec son permis étranger rédigé en français ou accompagné d’une traduction officielle ou d’un permis international.

Le permis international est gratuit, valable 3 ans, renouvelable. Il n’est délivré qu’aux personnes pouvant justifier d’un domicile en France. Il faut donc le demander avant le départ auprès de la préfecture ou de la sous-préfecture.

Note : au Japon, le permis de conduire international délivré par la France n’est pas reconnu. En effet, il est conforme au modèle prévu par la Convention sur la circulation routière signée à Vienne le 8 novembre 1968, un accord que le Japon n’a pas signé. Celui-ci ne reconnaît que la validité du permis de conduire conforme à une convention antérieure, signée à Genève en 1949, qui n’est plus délivré en France.

Pour conduire au Japon, il est donc nécessaire d’être titulaire d’un permis japonais. Les Français domiciliés au Japon doivent obligatoirement obtenir ce permis au cours de l’année suivant leur arrivée.

En revanche, les Français résidant moins d’un an au Japon (date du visa d’entrée faisant foi) peuvent conduire avec leur permis français accompagné d’une traduction certifiée.

 

Liens utiles :
Liste des pays qui ont un signé un accord d’échange avec la France :
www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/Liste_permis_de_conduire_valables_a_l_echange_01_2014_cle8cc6c4.pdf

Demande de permis international :
www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_14881_01.do

About the author

Related Posts

Leave a Reply

Leave a Reply